Cialis Pharmacie En Ligne Cheap Cialis In The Uk Buy Ceftin Online Buy Generic Actos Online Where To Buy Risperdal

Trop bête et trop pas vrai (BHL, un homme visionnaire)

Ah qu'est-ce que je vous disais. Ça
n'a pas tardé. Revoilà le Caliméro de la cause israélienne, la
pleureuse juive de gratin-sur-seine, le visionnaire (l'unique) du
conflit israélo-palestinien où les pro-palestiniens sont tous des
cons manipulés ou des antisémites haineux, et les partisans
d'Israël, des esprits aussi forts que lucides et courageux.

Et que dis la pleureuse à col pelle à
tarte? Qu'elle admet : certes, c'était vraiment très stupide de la
part du gouvernement israélien d'avoir arraisonné ainsi l'un des
bateaux de la flottille. C'est vrai ça, c'est juste trop bête
d'avoir tué 9 personnes et blessé une trentaine d'autres, ah non
mais quelle bourde Bibi! D'ailleurs, suite à cette bêtise, ça n'a
pas manqué. Le monde entier est tombé sur Israël, tant il est vrai
qu'il n'attend que ça, le monde entier, que cette seule et unique
démocratie de la région ne commette une erreur, ne trébuche, ne
fasse un faux pas…

Oups, l'opération Plomb durci que le
grand penseur avait côtoyé de près (derrière la tourelle d'un
char israélien), oups encore le massacre de Cana en 2006, et oups
déjà, il y a bientôt 30 ans, celui de Sabra et Chatila (opéré
par les phalanges chrétiennes, certes, mais avec la bénédiction de
Tsahal, gardienne ô combien attentionnée de ce camps palestinien de
Beyrouth).


C'est vraiment trop injuste. Surtout
que lorsque le monde entier tombe sur Israël, ça fait vraiment
super, super mal. Une tape sur les doigts, pas d'oranges
cisjordaniennes au dessert ou le président américain qui vous fait
la gueule au moins pendant une semaine.

Pourtant, Dieu sait si cette armée
israélienne fait bien son boulot, comme ne cesse de le dire et de le
redire notre pleureuse à col pelle à tarte, à chaque fois que
Tashal intervient, au sud, au nord, chez elle ou chez ses voisins.
D'ailleurs, regardez, l'arraisonnement du Rachel Corrie, impeccable,
vu que là c'était de vrais pacifistes qui, au lieu de sortir les
couteaux, se sont poliment assis sur le pont, allant même jusqu'à
dérouler une échelle pour qu'un soldat, d'un bond gracieux,
atterrisse parmi eux, shalom les gars! Et cette image de la prix
Nobel de la paix irlandaise, Maguie Magguire, descendant du rafiot,
aidée par un jeune soldat, beau brun ténébreux, lui tenant la
paluche et le sac qui va avec, c'est pas un signe de délicatesse
militaire ça?

Une armée toute en prévenance, on ne
le dira jamais assez. Une armée qui… comment avait dit déjà
l'entarté devant le champs de ruines de Jénine en 2002… ah oui,
«a fait preuve d'une grande mesure ». Tashal avec l'entarté,
c'est l'armée du gag et les petits rats de l'Opéra réunis.

Et ce qui blesse aussi profondément
BHL c'est que le canard dont il est actionnaire ait osé titrer le
numéro du mardi 1er juin, « Israël Etat pirate », une
sémantique qui lui a fait blanchir le teint, comme le fait que son
éditorialiste, Laurent Joffrin, ait parlé de blocus « total
et impitoyable ». Car, l'entarté le dit haut et fort, le
blocus ne concerne que les armes et les matériaux permettant
d'en fabriquer. A savoir aspirine, compresses, algéco, farine de
châtaigne, savon de marseille, lingettes pour sol, couches pour
bébé, trombones, lait en poudre… que sais-je encore, la liste des
produits qui restent bloqués est infinie comme l'est, apparemment,
l'imagination galopante des douaniers ou soldats israéliens qui
voient dans un simple shampooing les prémisses d'une bombe
thermonucléaire.

Mais sachez donc que tout ceci, le
blocus, la dureté de l'armée, la misère des Gazaouis, c'est de la
désinformation.

Israël traite humainement son bétail
euh son voisin. Il ne met aucun barrage à la livraison d'aucun colis
humanitaire que ce soit. Et si d'aventure, les Gazaouis vivent sur un
champ de ruines et ne parviennent même pas à mettre la main sur un
sac de ciment pour reconstruire leurs habitats, c'est sans aucun
doute de la faute du Hamas qui entasse les dits sacs dans ses
mosquées favorites quand pourtant, l'armée d'Israël aurait tant à
coeur que les dits sacs parviennent à monsieur et madame abou
Desouffle.

Car par ailleurs, le grand penseur
bronzé tient à le préciser, les soldats israéliens font
parfaitement la différence entre le peuple et son gouvernement
fascislamiste (ses propres mots).

Ainsi, ils ne porteront pas le sac à
main de madame de la Burka, ni ne donneront la main à l'épouse
d'Abou le Barbu pour l'aider à descendre de son balcon, seul élément
restant de son immeuble rasé par erreur (oups la bourde). En
revanche, ils n'hésiteront pas à faire patienter les vieillards et
les femmes enceintes à leur check-point sous un soleil de plomb afin
que ces derniers puissent profiter au maximum de leur délicieuse
compagnie et méditer sur la notion du temps qui passe, et la vacuité
absolue de toute existence humaine face au grand mystère de Dieu.

De toute façon toute cette hypocrisie
et cette mauvaise foi qui entoure cette opération de la flottille
soit-disant pacifiste, ça lui fait dresser la moumoute à notre
futur prix nobel de la vision visionnaire. Il est accablé de voir
comment des gens pourtant intelligents et modérés, se sont
retrouvés ainsi manipulés par une poignée de fanatiques islamistes
turcs (euphémisme n'est-ce pas). Qui leur ont fait croire par
exemple qu'il y avait un blocus à Gaza et une situation humanitaire
intenable. Quelle mauvaise foi vraiment!

De toute façon, blocus ou pas blocus,
le dira-t-on jamais assez, tout le malheur des Gazaouis vient du
Hamas et de ses dirigeants sans scrupules qui laissent pourrir les
colis humanitaires livrés par tonnes entières à cette étroite
bande de terre où, assure-t-il, on ne meurt certainement pas de faim
(là encore, l'OMS, sans doute aux mains d'antisionistes virulents,
se fourre le stéthoscope dans l'oeil quand elle glose sur la
malnutrition des enfants gazaouis ou leurs traumatismes psychiques).

Si le Hamas le voulait bien, Gaza
vivrait bien, de la charité internationale, certes, mais bien. C'est
ça le plus important non? Que demande le peuple palestinien (qui
n'existe pas)?!

La question fondamentale concernant
Gaza n'est donc qu'humanitaire et la seule réponse, c'est la charité
internationale, et d'un point de vue politique, tout ira pour le
mieux dans le meilleur des mondes quand le Hamas aura été éradiqué.
Bon, le fait que les Gazaouis aient peut-être envie de réussir
autrement leur vie qu'à coups de colis humanitaires et de dons
divers, en ayant par exemple un pays avec une vie économique digne
de ce nom, est parfaitement hors de propos. De toute façon, les
arabes sont tous des feignasses ou des terroristes, alors qu'ils
tendent la main et qu'ils se taisent, il faut savoir faire des
compromis si on se gausse d'être pour la paix.

L'opération Plomb durci et ses suites,
catastrophiques pour les Gazaouis, et soit disant si peu
inconfortables pour Israël? Vous voulez rire? Vous avez entendu
parler de l'atroce rapport Goldstone? Cette commission Goldstone,
diligentée par des antisionistes notoires, et un conseil des droits
de l'homme où règnent ces grands démocrates que sont les
pakistanais, les cubains « et autres Iraniens » (dixit le
bébert-riton).Quelle mascarade vraiment!

Alors, qu'auriez-vous fait à la place de
cette puissance éprise de démocratie qu'est Israël hein? On
comprend pourquoi Israël le pur le preux n'a pu que refuser d'être
livré au jugement de telles créatures. Bon, une commission composée
de personnalités neutres comme Alain Finkelcrotte, Ariel Sharon ou
Claude Lanzmann, ça, ça aurait pu le faire.

Non, décidément, toujours on
s'acharnera sur les innocents. C'est comme ces Utopia qui boycottent
un réalisateur israélien et ces groupes de rock suant la bière qui
refusent d'aller se produire en terre promise. Comme si le peuple
était responsable de son calamiteux gouvernement! Franchement! C'est
pas injuste ça? Et qu'on ne vienne pas dire que le calamiteux
gouvernement israélien d'extrême droite a été élu par des
citoyens libres et consentants en cette contrée,
unique-démocratie-du-proche-orient, car si c'est vrai, à côté, en
Iran, pays parfaitement dictatorial, le gouvernement s'est auto-élu
et ça n'empêche pas le pays d'être des plus extrémistes hein?

Vous voyez, la mauvaise foi, toujours, et la désinformation, et l'hypocrisie encore.

Quoiqu'il en soit, en conclusion, BHL,
un homme « qui s'honore d'avoir inventé ce type d'actions
symboliques » du style de la flottille, est un homme bien amer
d'être ainsi le seul individu lucide de la voie lactée, obligé
d'assister à ce scandale «où l'on combat les nations démocratiques
comme si c'était des Etats totalitaires ». Israël, ainsi, va devoir
encore endosser le rôle de la victime et du bouc émissaire de tous
les péchés du globe, et la tape reçue sur la main, c'est, en toute
proportionnalité, la lame de la barbe du prophète enfoncée dans
son coeur.

Mais heureusement, le mondial de foot
débute et on va enfin pouvoir se préoccuper de choses sérieuses. Il y a-t-il encore des filles de joie dans les vestiaires des bleus,
par exemple.

Leave a Reply